Immobilier.....Les brèves de Mai 2016

Immobilier.....Les brèves de Mai 2016

Légère baisse des frais de notaire :

Depuis le 1er mai, les économies annoncées, à hauteur de 10%, sont de deux ordres :

Lors d’une vente, les émoluments du notaire ne peuvent pas dépasser 10% de la valeur du bien immobilier. Cette mesure devrait surtout profiter au ventes dont le montant est de quelques milliers d’euro… Pour l’exemple, pour la vente d’une cave à 2.000€ les émoluments du notaire seront désormais de 200€, contre 800e auparavant.

Pour les transactions supérieures à 150.000€, le notaire peut, toujours sur la part correspondant à ses émoluments, consentir une remise allant jusqu’à 10% ; Cela reste facultatif, et pour l’exemple, pour un bien vendu 200.000€, la remise s’appliquant sur 50.000€, elle serait de 50€ maximum…

 

 

Possibilité d’appliquer une majoration du loyer au locataire non assuré :

Si vous avez donné un bien en location et que votre locataire ne vous remet pas l’attestation d’assurance pour le bien loué, vous pouvez, en qualité de propriétaire, souscrire un contrat d’assurance pour son compte, et récupérer le montant de la cotisation, éventuellement majoré de 10% au titre des démarches entreprises.

Ce montant est récupérable par le bailleur, par douzièmes, à chaque échéance mensuelle de loyer.

(Décret n° 2016-383 du 30 mars 2016)

 

Retour sur le marché des « Primo-accédants »

Encouragés par des taux d’intérêt au plus bas et par le PTZ (Prêt à taux zéro), les primo-accédants sont semble-t-il de retour…

Au 1er trimestre 2016, ils sont près de 40% de plus qu’au 1er trimestre 2015 à avoir sollicité un financement (Source Empruntis).

Les primo-accédants représentent désormais 32% des acquéreurs d’une résidence principale.

 

Le chiffre du mois : 5

5 comme 5 ans…

C’est l’équivalent de revenus dont il faut disposer pour acheter son premier logement…Les ménages empruntent en moyenne 185.000€ sur 20 ans afin d’acquérir leur premier logement ; Cet investissement représente environ 5 années de revenus, contre 4,83 l’an dernier.

Pour ceux qui sont déjà propriétaires, quatre années de revenus suffisent généralement.

En avril 2016, le montant moyen des prêts consentis par le courtier en financement Cafpi s’élevait à 176.355e (contre 171.770€ en avril 2015) sur une durée moyenne de 235 mois (un peu moins de vingt ans)

(Source Cafpi)

 

Publié le 16 mai 2016 sur le Blog immobilier de Gilles HUBERT